En janvier, colère du banquier…

Mais le mois de janvier c’est aussi le mois où on reparle sur le net, par sms à un tas de gens avec qui on avait plus trop l’occasion de parler, d’autant qu’à partir du 22 décembre tout le monde disparaît, englouti par le puits sans fond de la course aux cadeaux, au menu idéal, au plan parfait pour le 31, la petite robe qui va bien, le déguisement de bite qui colle (oé jeu de mot pourri..).

Alors quelques jours après le nouvel an on répond à un ou deux sms de traditionnel « bonne année » (ainsi qu’aux facétieux « joyeuse pâques » et autres blagounettes du genre).

Et alors, inlassablement, avec les copines perdues de vue depuis les 3 semaines de vortex temporel que sont les fêtes de fin d’année, on est obligée de papoter. Les hommes n’ont rien à envier à nos ragotages de début d’année. Et les sujets restent inlassablement les même et on pourrait même dire comment ça se passe :
« Truc says : bonne annéeeee
Bidule says : Hann merci toi aussi, plein de bonheur, bonne santé. Et l’amour…
Truc says : ha bah tiens l’amour oui pareil, puisqu’on en parle avec Machin ça se passe mieux ? (ndlr : oui c’est toujours les gens qui viennent vous dire « bonne annéeeeeee » qui vous demandent en premier comment va votre vie sentimentale)
Bidule says : as usual tu sais. Et toi ?
Truc says : holala faut que je te raconte…T’as 3 ou 4 jours devant toi là ? »

Et évidemment que oui on a 3/4 jours, et même plus puisqu’on est planqué dans une zone industrielle sans téléphone en espérant que votre banquière qui s’est à présent transformée en espèce de wonderwoman sm hystérique ne vous trouvera pas.

Et là c’est parti. Prenons un des exemples que j’ai eu ces derniers jours.
Bon j’aurais pu prendre celui de la gamine à qui je donnais des cours qui est venue me montrer son nouveau petit copain fb mais je préférerais un autre. Pour protéger son anonymat appelons là…Brigitte (prononcez « briguite », vous savez comme j’aime l’Allemagne).

Brigitte, elle est avec Marcel.
Marcel fait peu d’efforts en ce moment et du coup elle a flashé sur Kevin. Kevin, il est jeune, frais, mignon, gentil, un poil un peu arrogant sinon c’est pas drôle et en plus ça donne l’impression que si elle lui plait c’est que vraiment elle ne doit pas être aussi nase qu’elle en a l’impression dans le regard de Marcel.
Mais pourtant, Marcel elle l’aime. Enfin elle croit. Mais elle croit qu’elle aime bien aussi Kevin, genre un peu plus qu’elle ne le voudrait, en plus d’être irrésistiblement /sexuellement/ attirée par lui. Alors entre deux rires façon ado à une blague pourri de Kevin elle vous demande (toujours sur msn hein) :

« Brigitte says : mais toi, tu en penses quoi ? »

J’aurais pu lui dire « maitrise tes hormones hé radasse ! Soit tu quittes Marcel pour jouer aux bonobo en rûte avec Kevin soit tu fais ta femme civilisée (et donc frustrée) et tu rentre à la maison tu oublies Kevin et tu dis ce que tu ressens à Marcel »

J’aurais pu mais déjà ne prenons pas Brigitte pour une abrutie, elle a déjà essayé de dire à Marcel ce qu’elle pensait. Et puis non ce n’est pas le meilleur des comportements que de se frustrer. Comme elle ne veut pas vraiment jouer au scrabble avec Kevin sous prétexte que Marcel ne fait aucun effort et finir avec la conscience plus ou moins lourde d’entretenir un jeu avec un autre qui implique des corps à corps et un jeu de société nécessitant un vocabulaire acrobatique on a envisagé une pause dans son couple, une liberté quelque peu retrouvée ou à la limite un couple libre et alors là il peut arriver plusieurs choses :

x Elle en profite pour jouer à touche pipi sans aucun remord avec Kevin et toute une équipe de foot, finir ou non par rompre avec Marcel, mais en tout cas faire changer les choses.

x Elle fuit les deux, retourne chez sa mère, se coupe les cheveux, démissionne, part dans le Larzac pour élever des chèvres et vendre des colliers sur les plages de Strasbourg dans des vêtements en lin.

Mais le plus vraisemblable des scénarios bien qu’un peu tiré par les cheveux à première vue, et que je verrai bien m’arriver, c’est que la pause avec Marcel ne montre qu’une chose au moment ou elle sera dans les bras de Kevin avec en un sens la bénédiction de Marcel elle réalisera que Kevin… Il n’est pas si fantastique. Et puis en fait ça sera bien moins l’aventure, ou exotique…

Bon évidemment c’est ce qu’il peut arriver de mieux pour Marcel. Mais tout cela ce n’est valable que s’il fait des efforts, évidemment si Brigitte se met à essayer de sauver son couple au lieu de batifoler joyeusement et que Marcel n’en a toujours rien à foutre, surtout après d’émouvantes discussions où il jurerait avoir envie de changer, de lui montrer comme il l’aime y tout y tout, elle risque surtout de retrouver vraiment beaucoup de qualités à Kevin, d’apprécier sa présence le matin sans culpabilité et finir par décider, que sa bonne résolution finalement, c’est lui…Après tout jusqu’à fin janvier, on peut encore en prendre non ?

Publicités

1 commentaire (+ vous participez ?)

  1. kaioh
    Jan 23, 2011 @ 17:42:22

    tromper son copain c’est mal !
    faites ce que je dis et pas c’que j’fais !

    Réponse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :