Voile, ouléma et nouvelle star…

Parce qu’il y a des matins comme ça, on se lève et PAF on se retrouve devant Arte, et on ne peut pas en décoller les yeux.

Je suis fille de musulman. Jusque là je ne suis pas sûre que ça soit ce qui ait le plus transpiré dans les articles que j’ai pu poster. En même temps c’est ça normalement, la vie. Des individus qui vivent dans leur époque tout en ayant éventuellement des croyances. On m’a toujours expliqué qu’elles étaient alors personnelles. Mon père a insisté sur ce point de l’islam : pas d’intermédiaire entre dieu et les hommes, chacun sa foi « dans son coin. » et puis une place importante faite aux femmes.

Au delà d’une religion plus tolérante que ce que voudrait faire croire des poignées d’intégristes ou de convertis ignorants, il y a eu ces femmes, des suffragettes aux 343 salopes qui ont défendu, parfois au risque de leur vie, les droits des femmes. De façon plus récente, à travers le monde, de nombreuses voix féminines se sont élevées encore, dans le monde musulman ou en Afrique. Afrique où l’on voit au plus profond de certaines ethnies, des femmes fuir pour sauver leurs filles de pratiques comme l’excision, préférant une vie incertaine, l’humiliation et la peur à la mutilation de jeune filles sous couvert de pratiques culturelles.

Le reportage en question est en fait un documentaire tourné en Afghanistan, il s’appelle Afghan star du nom de l’équivalent local d’American Idol. Je l’ai pris en cours de route, et évidemment cela traitait de musique, voile, danse et ouléma.

Le reportage suit donc les candidats d’une émission façon la nouvelle star, tout ça. Bon je suis vraiment arrivée « à la fin », puisqu’on n’était pas loin des demi-finales. Pour autant, des petites choses m’ont marquée. Déjà les larmes. Oé vous savez dans les téléréalités, inéluctablement, qu’ils gagnent ou perdent les candidats ne peuvent s’empêcher de lâcher des torrents de larmes, filmés, diffusés sous tous les angles par des producteurs qu’on imagine heureux. Là, quand une des candidates, Setara, dont on reparlera, se met légèrement à pleurer, elle essaie de le cacher et quand c’est vraiment trop visible elle envoie balader le cameraman de l’émission de télé en lui disant qu’elle n’aime pas ce qu’il fait mais surtout : elle réagit et se casse (pour de vrai, genre derrière la camera et ensuite chez elle). Quant à la finale, la dernière femme en course, Lima, apprend qu’elle n’est « que » troisième, elle reste stoïque. En « coulisse » elle est assise et ne dit rien. Et là, le cameraman de Afghan Star a la bonne idée de lui dire de pleurer, et c’est le plus normalement du monde qu’elle lui répond : « on me mettrait un couteau sous la gorge que je ne pleurerai pas. » Elle ne plaisante pas, elle ne la joue pas grande courageuse, elle est on ne peut plus sérieuse.
Un peu plus tard, Setara rentre dans sa famille, quand les femmes et même une petite fille se mettent à pleurer (et elles en ont des raisons de pleurer…) elles se cachent. C’est tout con hein, mais ça m’a marqué.

La musique pour les talibans doit être encadrée, au même titre que la femme au final. Dans l’émission, les femmes, comme les hommes, ne dansent pas. Ils sont sur scène seuls et ils chantent, point. Les deux femmes sont « voilées » : un grand foulard est posé sur leurs cheveux. Pourtant Setara va faire un truc fou, elle va se mettre à danser, son foulard va tomber en arrière … elle ressort plus tard sa tenue devant les caméras des mecs du documentaire et l’appellera la « tenue de la liberté ». Les réactions dans le pays sont folles : c’est une allumeuse, elle est arabe, aucune femme afghane n’aurait fait ça, pas même Lima et pourtant si la première rentrera finalement chez ses parents en se sachant en danger, l’autre recevra des menaces de mort, pour avoir chanté à la télé.

Les pressions sur les producteurs sont énormes, un conseil de « sages » religieux, des oulémas, se réunira même après le « décadent coup d’éclat » de Setara.

Pourtant, pendant la finale à Kaboul, dans le public, le journaliste voit une femme et ses filles (certaines sont des jeunes femmes et ne doivent pas être loin de mon âge), sans voile. Il leur demande évidemment pourquoi elles ne les portent pas. La réponse donnée par une des jeunes, souriante, sonne comme une évidence : « Bah parce que c’est plus joli comme ça… » et une autre d’ajouter « Maman n’a pas peur des talibans ».

Alors c’est ça… et pourtant je ne pense pas que ces femmes ne soient pas musulmanes mais pour elles voilà le voile : un moyen de cacher la beauté de la femme, de faire pression sur elle et un objet de peur.

Je suis (très très) loin d’être une fervente militante UMP, je pense que la prise en main de « l’affaire du voile » il y a quelques années par le parti de droite n’avait que vocation à stigmatiser la population musulmane et au passage faire un amalgame dangereux entre Islam, intégristes, arabes et français d’origines Maghrébines. Pourtant mon opinion sur le voile, forgée il y a une quinzaine d’années en Algérie, n’a pas tant changé : on ne peut être que complice ou victime. Comment peut on perpétrer une pseudo pratique religieuse dépassée quand on sait que dans d’autres pays des femmes risquent leur vie, celle de leurs familles pour essayer de ne plus avoir à la subir…
En France je crois que cela dénote d’une mauvaise connaissance des cultures maghrébines et d’une interprétation plus qu’orientée de l’Islam, une ignorance qui coûte cher aux droits de la femme, que ce soit ici ou là bas.

Le site Ouebe du docu :
http://www.afghanstardocumentary.com/

Publicités

3 Commentaires (+ vous participez ?)

  1. Eliott Emery
    Juin 29, 2011 @ 15:50:16

    Ce sont des articles comme ca, que j’aime lire et que je veux lire.[ Mais je ne veux pas lire que ça, ne s’y trompons pas. ]

    Réponse

  2. J.
    Sep 08, 2011 @ 17:17:50

    Très bel article. Nonobstant le fait que je suis on ne peut plus d’accord, c’est très très bien écrit. J’approuve des deux pieds.

    Réponse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :