Sunday morning…

image

image

Une impression d’être à la campagne à deux pas de la maison…

Just a perfect day

Y’a des matins qui démarrent au quart de tour. Attention, je ne parle pas de matin où on a voulu dormir encore une minute qui s’est lamentablement transformée en une heure, où on se retrouve à se coiffer, une brosse à dent dans la bouche tout en enfilant un pantalon, voire parfois se brosser avec la brosse à dent, un peigne dans la bouche tout en enfilant un tee shirt par les pieds…

Non non je parle de ces matins où on a pas spécialement un truc à faire de suite, où on prend presque son temps, mais où tout est tellement … fluide qu’on est ni pressée, ni lente. Non c’est juste le parfais timing, on se lève, check l’absence
d’email d’excuse de J. qui vous a posé un lapin, choisi  quelques morceaux et hop à la douche. La musique est audible de là, sans que vous vous disiez toutes les dix secondes « merde merde merde: les voisins!! », personne ne vous appelle, ne sonne, vous forçant à en sortir. Non tout va bien. On sort propre comme un  sous neuf de la douche, on sait qu’on est pas un canon de beauté mais on se sent juste bien, on choisit tranquillement ses  fringues pendant que l’eau chauffe. On se sert un thé, laisse infuser pendant qu’on se sape et hop direction l’ordi. *hooo j’adore ce morceau* hé ouii ce n’est que la dixième fois que vous vous dites ça ce matin. Normal en même temps vous avez choisi la playlist pour ça …

Vous avez l’impression d’avoir accompli quelque chose correctement et bizarrement plus rien ne semble pouvoir faire
obstacle à votre volonté, votre motivation, non pas même le bordel de votre salon que vous passez votre temps à ranger, nan même pas la montagne de boulot qui vous attend et même pas de prendre le RER ….

Non tout va bien.

c’est fluide.

Mais il y’a comme un truc qui cloche quand même, vous ne savez
pas quoi exactement mais vous savez qu’il ya une composante que
vous avez oubliée…

Et là vous vous rappelez que non vous n’êtes pas Belle de La Belle et la Bête

Les gens ne seront pas gentils dehors, ils ne vous accueilleront pas en chantant sur votre passage, hé oui… descendre chercher un petit dej serait une charmante idée mais vous allez devoir attendre que Steven et Loana, respectivement 6 et 9 ans, autorisent leur mère à payer leurs bonbons, et autres pains au chocolat, en prime la boulangère excédée, qui ne leur dira rien se vengera sur vous ou vous en voudra d’avoir mal regardé ces chers enfants « si mignooons » (moi je trouve que le joker il a la classe mais toute tentative d’imitation à 6 ans avec du chocolat me semble esthétiquement douteuse et passible de suppression des allocs aux parents indignes qui laissent faire).
Enfin bon après ça en retournant à la maison vous croiserez dans le désordre :
Une vieille qui n’avance pas, un mec en costard qui pense que parler très fort au téléphone avec « london » [prononcé comme ca oui oui] « bicose yes for ze moménte i am in parisse but tomorau i am in the avion to go to ze usa tou méc som bizness you no.. », la famille qui attend au bas de l’immeuble qu’on leur ouvre pour rendre visite à quelqu’un mais évidemment ça prend trois plombes donc vous vous faufilez pour ouvrir, (bah oé parce que y’en a pas un seul qui s’écarterait pour vous laisser accéder à la porte et tout. Évidemment une fois que vous ouvrez ils bloquent la porte à rester dans le passage, et pensent que vous êtes le portier et passent donc tous devant vous ….Rebelote une vieille dans l’escalier qi bloque le passage.

Vous arrivez enfin chez vous et là c’est l’ado de l’étage au dessus qui décide que ses parents c’est « grave des bâtards »
Comprenez : Quoi?? me réveiller à 11h un samedi matin ?!!! Mais vous voulez ma mort ??? vous voulez que les copains ils se moquent de moi??? même Lorie elle se lève plus tard (la preuve en « chanson » ici). Alors pour se venger, il va leur mettre un gros coup de musique grave conventionnellement, genre du metal genre du gros lourd, et genre ils auront trop les boules : TOKIO HOTEL.
hé oé.

On répondrait bien à coup de Sepultura mais après c’est une guerre qui n’en finira pas. et peut-être pire : Il voudra devenir votre ami.

Enfin bon, donc finalement les gens bousillent votre journée si parfaite,  vous transforment en boule de nerf. ce qui vous empêche de travailler/écrire/faire des bulles de savon…
Et évidemment, Il est trop tôt, tous vos amis dorment encore, personne en ligne…
Votre journée est définitivement pourrie.

Non y’a pas a dire… les gens font chier.