Again (Part II)

J’avais prévu un article, même deux, je ne savais pas trop quoi raconter. Le 29 mars cela faisait 2 ans que ce blog a ouvert.

 

2 ans de psychologie de comptoirs ca se fête nan?

 

J’ai trop peur de me répéter. Je trouve flippant ce syndrome de la page blanche depuis des semaines. C’est une sensation assez frustrante. Je n’écris plus du tout et ca me manque. Alors j’ai décidée de me cultiver. Voilà, je vais potasser des cours de psycho sur le couple.
Peut être parce que, malgré une montagne de stress et d’emmerdes qui me semble insurmontable, je trouve 10 secondes pour me demander si je ne déconne pas un peu par moment, si je ne suis pas puérile, égoïste, que je n’écoute rien. J’imagine que la vie de couple avec moi ne doit pas toujours être des plus simple. Je me demande si j’en demande trop.
En général on s’imagine que se remettre en question pousse inexorablement à changer d’avis. Heureusement j’ai  accumulé un tas de petits « trucs » pour me souvenir.

Non, je n’en demande pas trop.

Je n’ai pas l’impression que cette année se présente mieux que la précédente. Mais cette fois ci, malgré tout je sais ce que je ne veux pas. Vraiment. Et cette fois je retiens. Je n’oublie rien, j’ai tout noté. C’est indélébile, et je préfère encore pleurer seule que de refaire les mêmes conneries.

 

Publicités